Stevans le duo pop-dance à suivre absolument en 2019

Culture
Publié le 04/06/2019
Pareil enthousiasme pour un album est assez rare. On peut facilement estimer avoir écouté cet album plus de cinq fois en moins de 24 heures. Ce qui nous était pas arrivé depuis .... Random Access Memories des Daft Punk en 2013, c'est dire l'exploit ! Certes nous n'écoutons pas toute la production musicale mais cela situe quand même la qualité de "Renaissance" le futur album de Stevans. Le duo franco-suisse composé d’Yvan Franel et de son guitariste Yann Secrest, a composé là un album qui fera date, c'est certain !

Un vrai coup de cœur

Quand on écoute de nouveaux artistes ou ne peut s’empêcher de citer quelques références, c'est dans notre nature et cela permet de situer un projet et de cadrer dans l'instant notre sentiment. Avec Stevans, même si le groupe propose une musique très variée, il semble évident qu'il s'inscrit dans la lignée des grands duos de la pop-électro que sont Empire of the Sun, Pet Shop Boys ou encore Daft Punk. A croire que pour nous faire dodeliner de la tête c'est mieux à deux. Mais "Renaissance" ne serait se limiter à un album d'électro. C'est bien plus. Le duo réussit le pari de créer un pont entre les genres. Des groupes britanniques des années 80 (OMD, Duran Duran ...), en passant par l'énergie de la pop la plus récente au rock actuel, Stevans pioche ses inspirations ici et là pour créer un album qui aurait pu être facilement indigeste avec ce melting pot de sonorités. pourtant c'est tout le contraire puisque Renaissance dégage une vraie unité ayant pour fil conducteur une musique à émotion. 12 titres qui sont tous source de sensation et c'est bien ainsi qu'on envisage la musique. Un album fait de sensualité et d'humanité, rarement la musique électronique aura été aussi touchante. Ce nouvel album aborde des thèmes aussi variés comme la famille, l’amitié, la nostalgie, la joie, le désir et la danse... Ne pas avoir envie de danser en écoutant Renaissance serait signe d'un dérèglement organique profond chez l'auditeur.
"When the light is gone" un titre electro-dance-folk bien dans l'air du temps dans la lignée des productions de Kygo ou du regretté Avicii ,  "Big time" , aux connotations eighties rappelle les plus belles heures de la brit pop, "Take me back" très urbain, "Call me a liar" à la ligne de basse ultra efficace, "Diamond rain" avec son électro émouvante et mouvante a tout d'un tube en puissance, "Catch me" une chanson aux envolées lyriques qui ne vous lâchent pas ,"Silence / violence" l'un des titres les plus dansants avec ses "ouh ouh ouh ouh" qui vont bien, "Fred Astaire" une rythmique de folie parfait pour les clubs, "Old friend" un titre "gay friendly" qui a ses fans, "Melting for you" un brin vintage nous rappelle les années 90, "The get down" tellement dansant avec sa rythmique imparable, "Curiius thing" avec ses chœurs impose un finish en beauté. 
On vous recommande également ces articles :
Sonorités africaines pour Louane en duo avec Toofan

Les clips de la semaine : The Avener, Atim, Mae Muller, Marika Hackman
Interview Suzane, une artiste de caractère

Il ne fait aucun doute pour nous que Stevans sera l'attraction musicale de cette année 2019 et que leur album a toutes les chances d'être en fin d'année dans tous les classements de la presse et du public. Il ne pourrait en être autrement tant "Renaissance" symbolise la maturité du groupe qui a réalisé là un vrai "petit" chef d'oeuvre. On espère que le public sera au rendez-vous mais cela semble déjà acquis puisque les singles déjà diffusés et les concerts rencontrent un vrai succès. En attendant de découvrir l'album nous vous proposons de découvrir ci-dessous le clip de "When the light is gone" réalisé par Bastien Bron et Laetitia Gauchat avec l'actrice et top model Katy Ford.


 

 

Par fashions-addict.com
Publicité